La réhabilitation des bibliothèques se poursuit à Tombouctou


Financé par la Minusma, ce projet vise à remettre en fonction quatre importantes bibliothèques de manuscrits anciens fortement endommagées.

Il y a un peu plus d’un an, une importante charge explosive avait éclaté à proximité de la mosquée Djingareyber, causant des effets néfastes sur la mosquée elle-même, sur la bibliothèque Ben Essayouti, la bibliothèque Al Wangari, mais aussi sur de nombreux bâtiments remarquables de la ville. C’est dans le cadre du projet à impact rapide, que la Minusma, à travers son unité Environnement et Culture a décidé de soutenir la réhabilitation de 4 bibliothèques de manuscrits anciens à Tombouctou, à savoir celles de l’Imam Ben Essayouti, d’Al Wangari, d’Ahmed Baba Aboul Abass, et de Hamed Boularaf Badjindé.

Les travaux sont menés sous la supervision technique de l’Unesco et portés par la Mission culturelle de Tombouctou, un service étatique rattaché à la direction nationale du patrimoine culturel. Une fois les bibliothèques réhabilitées, les manuscrits pourront réintégrer leurs lieux de conservation et cela contribuera à la reprise de la vie culturelle à Tombouctou. « (…) Dans ces anciens manuscrits se trouve une bonne partie de l’histoire du Mali, celle de l’Islam ainsi que les sciences et les poésies de différentes époques. Leur dimension est universelle parce qu’ils témoignent aussi d’une partie de l’histoire mondiale » explique Sébastien Diallo, architecte spécialisé dans la réhabilitation de l’architecture de terre, et superviseur des travaux.

Fin des travaux en mars 2015
Les travaux de la bibliothèque Ben Essayouti devraient s’achever en janvier. La réhabilitation de celle de Al Wangari commencera avant la fin décembre 2014, et progressivement les travaux des deux autres bibliothèques démarreront dans les semaines suivantes. Selon l’architecte, les travaux seront complètement réalisés vers la moitié du mois de Mars 2015.

Ce projet à impact rapide s’inscrit dans le cadre du mandat d’appui à la sauvegarde du patrimoine culturel de la Minusma, qui pour rappel est la première mission de maintien de la Paix, dont le Conseil de Sécurité de l’ONU a confié à une telle mission à travers ses résolutions 2100 et 2164.

source : http://www.journaldumali.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s