Skip to content

Conversions à l’islam : un surprenant effet Charlie

Les mosquées des grandes villes de France enregistrent une hausse spectaculaire des conversions depuis les attentats de Paris, selon une enquête de RTL.

Loin de se détourner de la religion musulmane, les Français s’y intéressent davantage depuis les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. C’est la conclusion de RTL qui révélait, la semaine dernière, que les ventes de Coran ont été multipliées par 4 depuis ces attentats. Aujourd’hui, RTL complète son enquête en précisant que cette curiosité pour l’islam se mue pour certains en un véritable attrait. D’où une spectaculaire progression des conversions : « Selon les informations de RTL, elles ont doublé à la mosquée de Paris. En effet, 40 certificats de conversion ont été délivrés à la grande mosquée de Paris en janvier 2015 contre 22 en janvier 2014. Les conversions ont augmenté de 30% à Strasbourg (Alsace) et Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), et on note à Lyon (Rhône), une hausse de demandes de conversion de 15 à 20% ».

Une démarche très simple

Les chiffres de RTL lui ont été fournis par les grandes mosquées de Paris, Lyon et Strasbourg, qui délivrent des certificats de conversion. L’interdiction des statistiques religieuses en France empêche malheureusement de vérifier ce qu’il en est à l’échelle nationale. Selon les estimations de spécialistes, le nombre de convertis à l’islam en France augmenterait de 20% par an depuis le début des années 2010, soit aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Pour devenir musulman, la démarche n’a rien de compliqué : « Il suffit de réciter, en arabe et en public, la profession de foi musulmane, la chahada : « Il n’y a pas de vraie divinité si ce n’est Allah et Mohammed est son Messager » – qui insiste sur l’unicité de Dieu et le rôle du prophète Mohammed dans sa révélation aux musulmans » (La Croix).

Reste à savoir si ces nouvelles conversions sont de simples affinités, comme celle de cette jeune fille affirmant à RTL qu’elle s’est convertie pour être en phase avec ses amis et montrer que l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme, ou si elles sont une porte ouverte à la radicalisation. Parmi les bourreaux de l’humanitaire américain Peter Kassig, se trouvait un jeune Français récemment converti à l’islam (Le Figaro), sans parler des nombreux djihadistes français musulmans depuis leur naissance, mais qui se sont radicalisés en redevenant « religieux ».

Un boomerang pour notre société libertaire

Mais qu’ils soient pacifiques ou tentés par le terrorisme, les nouveaux convertis à l’islam renvoient comme en boomerang à notre société libertaire son apostasie, son individualisme et son matérialisme. Le « ni Dieu, ni maître » et le « jouir sans entraves » des soixante-huitards que gavait, au propre et au figuré, la société de consommation, se sont fracassés sur le triple écueil du vide spirituel, de la rupture du lien social sur fond d’immigration, et de la crise économique. Un choc tragiquement symbolisé par le massacre de Charlie Hebdo.

source : http://www.aleteia.org

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :