Skip to content

MBAGNICK NDIAYE INVITE LES MÉDIAS À RESTAURER UN VISAGE PLUS JUSTE DE L’ISLAM

Le ministre de la culture Mbagnick Ndiaye, a appelé hier, mercredi 29 Avril à Dakar, les médias sénégalais et ceux de la Ummah islamique en générale, à restaurer un visage plus juste de cette de l’islam, à travers les informations qu’ils diffusent. Selon lui, la presse ne doit pas tomber dans le piège d’une minorité de terroristes ou de djihadistes qui ne visent qu’à stéréotyper l’islam. Il se prononçait à la clôture du Comite Permanent pour l’Information et les Affaires Culturelles(Comiac), qui avait pour thème, «le rôle de la jeunesse et des medias dans le cadre de la stabilité de la paix».

Le ministre de la culture Mbagnick Ndiaye a expliqué hier, mercredi 29 avril, à l’occasion de la cérémonie de clôture du Comité Permanent pour l’Information et les Affaires Culturelles(Comiac) avec comme thème, «le rôle de la jeunesse et des médias dans le cadre de la stabilité de la paix», que les médias doivent aider à restaurer une image beaucoup plus juste, équitable et positive du rôle de l’islam. Mais aussi à corriger le stéréotype fait de nos jours sur cette religion.

«L’islam est aujourd’hui extrêmement mal perçue dans la manière où on ne cesse de montrer tout ce qui est violence ou qui peut détruire les symboles culturels. Et ce phénomène est vulgarisé avec la complicité des médias qui ne cessent de relater et d’exposer les actes ignominieux des antagonistes alors qu’il y a des aspects positifs à montrer», dénonce-t-il.

Le pire, laisse t-il entendre, est que «actuellement bon nombre de personnes pense que cette religion est une croyance de destruction, de calamité, alors que ce n’est pas le cas» fait-il remarquer.

M. Ndiaye reste donc convaincu qu’avec la partition attendue de la presse, il sera plus facile de sensibiliser les jeunes et les inciter à ne pas suivre les dérives d’un groupuscule extrémistes qui veut les détourner.

Avec ces informateurs également, dira-t-il, il sera possible d’informer la jeunesse sur les vraies valeurs de l’islam.

Lors de la clôture du Comiac, le ministre a aussi fait part de la mise sur pied d’une coalition mondiale de la jeunesse. Laquelle a été acceptée par les membres dudit collège. Elle constituera ainsi un pas significatif dans la lutte contre la destruction de l’islam.
Il a précisé que cette association servira aux jeunes de se faire une idée plus positive de cette pratique de paix, de concorde et de tolérance. «Cette réunion de deux jours a été une réussite en termes de participation parce que depuis 2010, le Comiac ne s’est pas réuni» renseigne le ministre.

Pour rappel, c’est en février 2014 que le président de la république Macky Sall a pris l’initiative de relancer le Comiac. Et c’est par un décret qu’un bureau de coordination, sous la direction de l’ancien journaliste à la RTS, Oumar Seck, a été mis sur place.

Source : http://www.sudonline.sn

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :