Skip to content

La JIR: Introduire dans la constitution une disposition explicite pour interdire le mariage gay

Une disposition explicite pour interdire le mariage gay au Sénégal : c’est ce que recommande la Jama’atou Ibadou Rahmane (JIR) qui a tenu, ce jeudi à Thiès, une assemblée générale à l’école islamique « Bilal », pour se prononcer sur le référendum du 20 mars.

Les « ibadou » votent la neutralité

« La Jama’atou Ibadou Rahmane n’optera ni pour le oui ni pour le Non. C’est une position de neutralité qu’elle compte adopter face à cette situation », a déclaré son Emir national, Oustaz Serigne Babou par la voix de Ibrahima Diop, directeur de la planification et de l’amélioration continue de la JIR, qui a fait face à la presse.

« Nous sommes une association qui doit jouer un rôle de régulateur social (qui) est de conscientiser toutes les franges de la société y compris les partis politiques », a-t-il rappelé, non sans lancer un appel à l’apaisement face aux violences nées de la campagne référendaire, cette semaine.

« Le non-respect de l’engagement ne nous convient pas »

Sur le contenu des réformes soumises au vote populaire, Ibrahima Diop de souligner « des avancées sur le plan démocratique ». Il cite entre autres « la réduction du mandat de 7 à 5 ans à partir du mandat prochain, quelque chose de positif ; la candidature indépendante pour tous les types d’élections », etc. En revanche, la JIR est loin de cautionner le reniement du chef de l’État sur son engagement à réduire son mandat, de 7 à 5 ans. « Le non-respect de l’engagement ne nous convient pas, comme la question de l’intangibilité ne nous convenait pas, que ce soit pour la laïcité comme pour les autres points ». Ou encore « le manque de concertation préalable avant la soumission de ces réformes au peuple sénégalais », a listé le directeur de la planification de la JIR.

« Une disposition explicite dans la constitution, pour interdire le mariage gay »

Enfin, comme pour l’interdiction des mariages précoces, la JIR de recommander au chef de l’État d’introduire dans la constitution une disposition explicite pour interdire le mariage gay au Sénégal.

Source: Seneweb

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :