Skip to content

RAPPORT DE L’INSTITUT TIMBUKTU: Une étude bâclée et illisible qui ne reflète pas l’esprit des oulémas de Timbuktu

Par Ahmadou M. Kanté (*)

Sous la direction du Dr. Bakary Sambe, l’Institut Timbuktu vient de publier un rapport d’une étude de perception sur les « facteurs de radicalisation et la perception du terrorisme chez les jeunes dans la grande banlieue de Dakar. » Interrogé à ce propos par une télévision de la place, j’avais émis des réserves sur la base d’extraits mentionnés par la presse. Mes réserves, assorties d’une meilleure connaissance des contours de l’enquête avais-je dit, reposaient principalement sur deux choses : les extrapolations rapides, la formulation et la compréhension par les répondants des questions posées. Maintenant que le rapport validé par cet institut est sorti et que son auteur s’est expliqué dans un entretien au journal « le quotidien » en date du 24 octobre 2016, je voudrais apporter un autre regard à cette étude que je trouve dangereuse et peu fiable. Voici une illustration de ce qui vient d’être dit :« Pour ceux qui se déclarent appartenir au groupe très composite des Ibadous, au contraire, c’est l’Islam confrérique qui constitue la principale cible terroriste car « l’Islam sénégalais n’est pas conforme avec le vrai Islam » No Comment.

« Propagande et mimétisme »
D’emblée, je note que le rapport est truffé de termes dont la définition est problématique et utilisés comme s’ils étaient interchangeables, de pourcentages difficilement conciliables, des interprétations souvent tirées par les cheveux ainsi que de corrélations douteuses qui ignorent la nuance et ses implications pour des sujets aussi complexes. Aussi, la question de la généralisation des résultats de l’enquête à partir de l’échantillon initial et de son évolution reste entière. Signalons juste que les références tirées du rapport ont été mises en italique.

A l’entame de l’étude, la terminologie propagandiste et mimétique qui en dit long sur la position de l’auteur du rapport est affichée :« Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le monde est entré dans une nouvelle ère, celle de la vulnérabilité globalisée » C’est toujours un événement dans le monde euraméricain qui sert de référence à la marche du monde vers le bien ou le mal. Avant et après 2001, nombre de faits étroitement liés à l’explosion actuelle de violence dans le monde ont eu lieu et qu’un chercheur sérieux ne devrait pas occulter. Les malheurs du monde et notamment des pays musulmans ne commencent pas avec les attentats du 11 septembre.

La formation militaire et l’équipement de ces groupes dits djihadistes, le soutien à des régimes tyranniques tant qu’ils ne menaçaient pas l’hégémonie euraméricaine et l’utilisation des pires moyens pour les faire s’effondrer dans le cas contraire, le projet de nouvel ordre mondial et de remodelage du Moyen-Orient toujours…

La suite sur : RAPPORT DE L’INSTITUT TIMBUKTU: Une étude bâclée et illisible qui n…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :