Préparatifs du pèlerinage 2017 dans l’ambiance des formalités d’inscription


Les préparatifs pour le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, édition 2017, vont bon train. De nombreux futurs pèlerins font le déplacement au Centre d’études, de recherches et de formation sur l’Islam (Cerfi) du Pr Rawane Mbaye, à Liberté 6, pour remplir les formalités d’inscription. Ce mercredi 5 juillet 2017, l’affluence était au rendez-vous.

Les préparatifs pour le pèlerinage à la Mecque, édition 2017, se poursuivent au Centre d’études, de recherche et de formation sur l’Islam (Cerfi). A l’entrée du centre, dirigé par Pr Rawane Mbaye, ancien Commissaire général au pèlerinage, sous une grande bâche de couleur verte et blanche, «couleurs de l’Islam», on trouve des chaises toutes occupées par des futurs pèlerins. Ils sont là pour s’inscrire, faire des visites médicales, prendre des photos et récupérer leurs passeports, bref remplir les formalités avant le voyage aux lieux saints de l’Islam pour l’accomplissement du 5e pilier de l’Islam.

Des assistants médicaux s’activent autour de tables-bancs remplis de seringues, de coton, d’alcool. Des photographes sont aussi de la partie pour prendre en photo (d’identité) les pèlerins. Et des réceptionnistes facilement identifiables à leurs badges et à leurs dossards de couleur orange, avec la mention «Commission Sénégal Hadj 2017» par derrière, accueillent et orientent les futurs oujaj. Quant à ces pèlerins, ils font la queue pour voir le médecin, la visite médicale étant obligatoire pour établir son aptitude à aller à la Mecque.

Habillé en kaftan bleu, avec un bonnet bien ajusté sur la tête, le foulard autour du cou pour se protéger du vent, ce pèlerin a déjà effectué ses formalités. Il ne lui reste plus que la visite médicale. Il patiente dans une longue file pour accéder au service médical. Il pointe du doigt l’organisation et les lenteurs. «Je suis là depuis 6h du matin pour remplir les formalités, mais c’est mal organisé. Car, imaginez-vous un vieux qui n’a pas mangé depuis hier vers 21h et jusque-là rien (vers 11h, ndlr), dans le but de faire des analyses. C’est vraiment dur», déplore le pèlerin âgé de 63 ans.

LA CHALEUR SOUS LA BACHE DECRIEE

Une autre pèlerine se lance dans le […]

Lire la suite: http://www.sudonline.sn/dans-l-ambiance-des-formalites-d-inscription_a_35539.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s