Islamophobie «made in China»


Il y a trois mois, il était question dans ces pages des Rohingyas, minorité musulmane persécutée par la majorité bouddhiste en Birmanie. Ce n’est que dans les dernières semaines, timidement, que les médias de masse ont sorti de leur angle mort ce que l’ONU qualifie de plus vaste persécution d’une minorité à l’échelle mondiale et de crime contre l’humanité.

Depuis le tournant du millénaire, l’attention médiatique est braquée sur le terrorisme islamiste. Et bien que les musulmans soient les premières victimes des factions extrémistes de l’islam, la terreur suscitée en leur nom est instrumentalisée aux quatre coins du monde pour justifier des politiques répressives, voire islamophobes, à leur encontre.

C’est le cas des Ouïgours dans le grand ouest chinois, dans la province du Xinjiang, grande comme le Québec et abritant 20 millions d’habitants. Anciens marchands nomades, musulmans et turcophones, les Ouïgours sont des citoyens chinois culturellement rattachés à l’Asie centrale.

Depuis les années 1950, Beijing mène une campagne de dilution des Ouïgours, notamment en encourageant l’établissement de Chinois hans – l’ethnie majoritaire – parmi eux. La proportion démographique des Ouïgours est, depuis, passée de 75 % à 45 %, alors que celle des Hans, dans la même période, est passée de 6% à 40%. […]

Lire la suite : Islamophobie «made in China»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s