En Autriche, l’obsession de l’islam


000_par1714802_copy.si_-1

Vainqueur des législatives avec plus de 30% des voix, le chrétien-démocrate Sebastian Kurz sera le prochain chancelier autrichien. Pour gouverner, il devra nouer une alliance. Il n’a écarté aucune hypothèse, mais la plus probable est une nouvelle coalition avec le Parti de la liberté (FPÖ).

En Europe, on s’inquiète d’un probable retour aux affaires du parti populiste. En 2000, c’était déjà le cas. Bruxelles s’était ému des «propos insultants, xénophobes et racistes de Jörg Haider», alors leader du FPÖ, les jugeant contraires aux valeurs européennes. Des sanctions avaient été votées contre Vienne, mais au bout de sept mois, elles avaient été levées.

Lire la suite: https://mobile2.tdg.ch/articles/59e4f86dab5c376a77000001

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s