Communiqué du CIMEF/Sénégal à propos de la détention du Professeur Tariq Ramadan


Dakar, le 21/05/2018 – 1439H

Objet : Communiqué du CIMEF/Sénégal à propos de la détention du Professeur Tariq Ramadan

A la Oumma, à la France, au Monde

Les parties prenantes de la 13e édition du Colloque International des Musulmans de l’Espace Francophone (CIMEF) qui s’est tenue au Sénégal en 2013 saisissent l’occasion de ce mois de Ramadan pour souhaiter à la Oumma un moment de jeûne pieux, de ressourcement au Coran, d’invocations exaucées par Allah, le Très-Haut, de relèvement face aux nombreux défis qui l’assaillent. C’est aussi l’occasion de prier pour notre frère, le Professeur Tariq Ramadan, qui traverse des épreuves difficiles en détention depuis quelques mois en France. Les associations qui ont travaillé avec lui lors de ce CIMEF/Sénégal ont vu en lui un homme courtois envers les hommes et les femmes et déterminé à contribuer à tout ce qui rehausse l’islam et les musulmans mais aussi toute l’Humanité. Il s’est battu comme rarement d’autres l’ont fait pour que les musulmans partout dans le monde soient fiers de leur religion et puissent la présenter comme une miséricorde et un trésor qui mieux connu peut conduire l’Humanité au meilleur et la préserver du pire.

Aujourd’hui qu’il est privé de cette liberté qu’il a toujours défendue pour tout le monde, le Professeur Tariq Ramadan a fait montre d’une dignité exemplaire en demandant à ses frères, sœurs et amis de rester lucides et de laisser le dossier judiciaire suivre son cours. Nous lui porterions tort en agissant contrairement à ses propres souhaits. N’empêche que les sorties de ses avocats nous interpellent sur le lynchage médiatique dont il est l’objet, vu que les voix de ses ennemis irréductibles semblent plus plaire, faisant comme si la présomption d’innocence n’était pas un droit pour tout le monde y compris Tariq Ramadan. Aussi, son état de santé qui va se dégradant comme l’a remarqué sa famille n’a pas semblé émouvoir du côté des magistrats en charge du dossier, pour quelqu’un qui s’est rendu de son plein gré à la justice. Pourtant, rien ne devrait s’opposer à ce qu’il puisse bénéficier d’une liberté sous contrôle avec tous les moyens techniques disponibles à cet effet, pour lui permettre de se soigner convenablement et de préparer son procès qu’il n’a nullement l’intention de chercher à fuir.

Nous prions Allah, le Très-Haut pour qu’Il accorde au Professeur Tariq Ramadan une issue heureuse à cette épreuve, lui donne suffisamment de SABR (endurance) ainsi qu’à sa famille pour qu’au sortir des liens de la détention, ce qu’il n’a jamais souhaité à personne, il puisse poursuivre sa lutte pour que le génie de l’islam éclaire le monde et le rende meilleur.

Pour le Bureau du CIMEF Sénégal,

le Coordonnateur national

Imam Ahmadou M. KANTE

Une réflexion sur “Communiqué du CIMEF/Sénégal à propos de la détention du Professeur Tariq Ramadan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s