De la grandeur du prophète Muhammad (saws) à la lumière du Coran – Imam Ahmadou Makhtar Kanté


De la grandeur du prophète Muhammad (saws) à la lumière du Coran

Paix sur vous !

Je me propose de mentionner quelques indicateurs de la grandeur de Muhammad (saws) à la lumière du Coran :

Tous les prophètes (paix sur eux) ont fait accepté le Pacte avec Dieu de croire et soutenir LE prophète (saws) s’il venait à apparaître de leur vivant : « Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes : ‘Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours.’ Il leur dit : «Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition?» – ‘Nous consentons’, dirent-ils. ‘Soyez-en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins’ (Coran 3 : 81)[1]

Il est l’invocation exaucée de son aïeul Ibrahim (Abraham-paix sur lui) par la filiation d’Ismaël (paix sur lui) : « Et quand Abraham et Ismaël eurent élevé les assises de la Maison[2] : ‘Ô Seigneur, veuille accepter[3] de notre part ! Car c’est Toi Qui entends tout et c’est Toi l’Omniscient. Seigneur ! Fais que nous Te soyons soumis[4], et de notre descendance une communauté qui Te soit soumise. Et montre-nous nos rites et veuille accepter de nous le repentir. Car c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux. Seigneur ! Envoie parmi eux un messager qui soit des leurs, qui leur récitera Tes versets[5], leur enseignera le Livre et la Sagesse, et les purifiera. Car c’est Toi certes le Tout-Puissant, le Sage !’ »[6] (Coran 2 : 127-128)

Il a été mentionné sous le qualificatif de « an-nabiyyal ummiy » (le prophète illettré) dans la « Tawrât »[7] (le Livre révélé à Moïse – paix sur lui) et dans « al injîl »[8] (le Livre révélé à Jésus -paix sur lui) : « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré[9] dont il est fait mention chez eux dans la Thora et l’Evangile, qui leur ordonne le convenable, leur proscrit le blâmable, leur rend licites les choses bonnes et pures, et leur interdit les mauvaises ; qui les débarrasse du fardeau et des jougs qui les accablaient[10]. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants. » (Coran 7 : 157)[11]

Il a été annoncé aux fils d’Israël par Jésus (paix sur lui) sous le nom-qualificatif d’Ahmad (le plus loué) : « Et quand Jésus fils de Marie dit : «Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera «Aḥmad»[12]. Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : ‘C’est là une magie manifeste’». (Coran 61 : 6)

Il est le sceau des prophètes (paix sur eux).[13] : « Muhammad n’est le père d’aucun homme[14] parmi vous, mais il est le Messager d’Allah et le Sceau des prophètes. Allah est Omniscient. » (Coran 33 : 40)

C’est avec lui que La religion, la seule révélée par Dieu et qui s’appelle ISLAM[15] a été parachevée : « Aujourd’hui J’ai parachevé pour vous votre religion, Je vous ai comblé de Mon bienfait tout entier et J’ai agrée pour vous l’islam comme religion » (Coran 5 : 3)

Il a l’assurance de la part de Dieu d’être le guide infaillible qui mène au droit chemin : « Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 3 : 31) ; « Dis : Obéissez à Allah et obéissez au Messager. S’ils se détournent, il [le messager] n’est alors responsable que de ce dont il est chargé, et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. Et il n’incombe au messager que de transmettre explicitement [son message]. » (Coran 24 : 54) ; « Et en vérité, tu guides vers une voie droite, la voie d’Allah à Qui appartient ce qu’il y a dans les cieux et sur Terre. Certes, c’est vers Allah qu’est le devenir de toute chose » (Coran 42 : 52-53)[16]

Il est l’interprète de référence du Coran : « Et Nous avons fait descendre le Coran vers toi pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent. (Coran 16 :44) ; « Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Et si vous tombez en désaccord à propos de quelque chose, renvoyez-le[17] à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour Dernier. Voilà qui est bien et de bien meilleure interprétation » (Coran 4 : 57)  

Lui obéir, c’est obéir à Dieu : « Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. » (Coran 24 : 54) : « Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager » (Coran 4 : 59) ; « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah » (Coran 4 : 80)[18] ; « Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité en dehors de Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son Messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés. » (Coran 7 : 158)[19]

C’est seulement à son égard que Dieu dit le bénir (salâtu alan-nabiy) avec Ses anges avant d’enjoindre aux croyants de le faire car, autrement, Il énonce directement aux croyants Ses commandements comme dans cette expression « faites la prière et donnez la zakat » Voici le verset y afférent : « Certes, Allah est Ses Anges bénissent le Prophète[20] ; ô vous qui croyez adressez-lui vos bénédictions et salutations. » (Coran 33 : 56)

Dieu lui a promis la station de gloire « maqâman mahmûdan » tout en lui enjoignant de s’aider lui-même à l’obtenir par les prières nocturnes surérogatoires (tahajjud) et selon les hadiths, cette station est associée au statut d’intercesseur que Dieu lui accordera au jugement dernier : « Et consacre une partie de la nuit à des prières surérogatoires afin que ton Seigneur te ressuscite dans une position de gloire » (Coran 17 : 79)   

Dieu lui a promis l’exaltation de son nom, ce qui se manifeste par la mention de celui-ci à travers notamment les invocations des musulmans, l’appel à la prière, la prononciation de la double attestation de foi pour entrer dans l’islam et à la fin des ablations, la prière sur lui lors du premier tachahud[21], etc. : «…Et n’avons-Nous pas élevé ton nom ? » (Coran 94 : 4)

Dieu lui a accordé « al kawthar » une étendue d’eau qui lui est réservée au paradis : « Nous t’avons certes accordé al kawthar » (Coran 108 : 1)[22]

Dieu l’a envoyé par miséricorde pour toute l’humanité jusqu’à la fin des temps : « Ce n’est que par miséricorde pour l’humanité que Nous t’avons envoyé» (Coran 21 : 107)

C’est avec lui que Dieu a parachevé l’islam, la religion qu’Il agrée pour l’humanité : « …Aujourd’hui j’ai parachevé pour vous votre religion, j’ai complété Mon bienfait sur vous et j’ai agréé pour vous l’islam comme religion »[23] (Coran 5 : 3)

Ahmadou Makhtar Kanté
Imam, écrivain et conférencier

Fait à Dakar, le 02/12/2018 – Rabî ‘ul awwal 1440


[1] Selon les commentateurs du Coran, Ce messager n’est autre que Muhammad (saws)

[2] Il s’agit de la Kaaba. « Ils dirent » est sous-entendu.

[3] « Ceci » est sous-entendu.

[4] « Soumis » est le terme le plus proche du sens que lui donne le Coran alors que « Musulmans » pourrait conduire à une incompréhension au sens où il s’agirait seulement des personnes qui ont adhéré au Coran et au message du prophète Muhammad (saws).

[5] Au plan étymologique, le terme « âyât » pluriel de « âya » renvoie à signe. Il existe deux types de signes selon le Coran : le signe du Livre (un verset du Coran) et le signe de la Création (ce qui se passe dans l’humain et dans le Cosmos).

[6] D’après ‘Oubada Ibn Samit (qu’Allah l’agrée), on a dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : Ô Messager d’Allah, informe moi à propos de toi. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Oui, je suis l’invocation de mon père Ibrahim (1) et le dernier ayant annoncé la bonne nouvelle de ma venue est ‘Issa le fils de Maryam que le salut soit sur lui (2) ». (Rapporté par Ibn Asakir et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1546) Voir ce lien : http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-Oh-messager-d-Allah-informe-moi-a-propos-de-toi_515.asp

[7] Les musulmans croient au principe selon lequel Moïse (paix sur lui) a reçu de Dieu un Livre dont le nom est arabisé en « Tawrât » Ce Livre n’était pas destiné à perdurer jusqu’à la fin des temps et a subi des modifications, d’où les réserves sur l’authenticité des écrits actuels que les juifs considèrent comme Thora révélée au prophète Moïse (paix sur lui).

[8] La note 6 peut être reprise en remplaçant Moïse (paix sur lui) par Jésus (paix sur lui), Thora par Evangile et juifs par chrétiens.

[9] Selon les commentateurs du Coran, c’est le prophète Muhammad (saws) qui est ainsi qualifié. En effet, quand il reçoit la révélation coranique, il appartient à la tribu des Quraychites de la Mecque et à la grande masse des illettrés de son époque.

[10] Selon les commentateurs, il s’agit des excès de toute sorte dans lesquels les juifs vont basculer au nom de la fidélité à la Thora alors qu’il ne s’agissait que de mauvaise compréhension de ce Livre révélé et de modifications introduites de pensée d’humain. Jésus (paix sur lui) reprochera cela aux juifs à son époque et ces versets du Coran indiquent que ce prophète illettré annoncé qui n’est autre que Muhammad (saws) accompagné de la Lumière de la révélation aura pour mission entre autres, de les (les juifs) délivrer de ces carcans qu’eux-mêmes ont inventés puis attribués à la Thora.

[11] Voir aussi : « Il est Celui qui a envoyé chez les ummiyyûn (illettrés) un messager issu d’eux-mêmes, qui leur récite Ses signes, les purifie et leur enseigne le Livre et la sagesse – alors qu’auparavant ils étaient dans un égarement évident. Et d’autres parmi eux, qui ne les ont pas encore rejoints. Et Il est le Puissant, le Sage. Cela est la faveur de Dieu, Il la donne à qui Il veut. Et Dieu est Celui qui dispose de la grande faveur«  (Coran 62 : 2-4).

[12] « Ahmad » est un nom-qualificatif qui renvoie au superlatif « le plus loué » Pour certains oulémas, Jésus (paix sur lui) aurait employé ce nom et pas celui de Muhammad (le loué) pour indiquer que celui-ci sera le plus grand des prophètes.

[13] Il est aussi le prophète de la fin des temps « aaxiruz zamân » au sens où il n’y en aura pas après lui et à fortiori un messager (rasûl) et pas de Livré révélé après le Coran : « D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les fils d’Israël étaient gouvernés par des prophètes, chaque fois qu’un prophète mourrait un autre lui succédait mais il n’y a pas de prophète après moi, il y aura des califes et ils seront nombreux ». (Rapporté par l’imam Boukhari dans son Sahih n°3455 et l’imam Mouslim dans son Sahih n°1842) ; « D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Mon exemple et celui des prophètes avant moi est comme celui d’un homme qui a construit une maison qu’il a parfaitement construit et embellie sauf l’espace d’une brique dans un coin. Alors les gens visitaient la maison, s’étonnaient de sa beauté et disaient : Pourquoi n’as-t-on pas posé cette brique ? Je suis cette brique et je suis le dernier des prophètes ». (Rapporté par l’imam Boukhari dans son Sahih n°3535 et l’imam Mouslim dans son Sahih n°2286) Voir d’autres hadiths sur ce lien http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-Muhammad-Ibn-Abdillah-est-le-dernier-des-Prophetes-2_774.asp

[14] Tous les enfants mâles du prophète Muhammad (saws) sont décédés de son vivant. Selon certains commentateurs, si un enfant mâle du prophète Muhammad (saws) avait survécu, il serait devenu prophète après lui.

[15] Selon le Coran, il n’existe pas de « religions révélées ». La seule religion révélée est l’ISLAM et tous les prophètes et ceux qui ont adhéré à leur message ont été appelés par le Coran « Soumis à Dieu », au sens de foi au Dieu unique et observance de Ses commandements. C’est la littérature occidentale qui a popularisé le le mot « Musulmans »

[16] Voir aussi : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Coran 33 : 21) ; « Yâ Sîn. Par le Coran plein de sagesse. Tu (Muḥammad) es certes du nombre des messagers, sur un chemin droit. C’est une révélation de la part du Tout Puissant, du Très Miséricordieux » (Coran 36 : 1-5) 

[17] Renvoyez le jugement de l’objet de la divergence à Dieu, c’est-à-dire, au Coran et au prophète (saws), à savoir sa Sounna.

[18] Voir ce hadith : « Toute ma Oumma entrera au paradis sauf celui qui refuse. ». On a alors dit : « Mais qui pourrait refuser, ô Messager d’Allah ? ». Il répondit : « Quiconque m’obéit entrera au paradis et quiconque me désobéit a certes refusé [d’y entrer]. » C’est toute l’humanité qui est destinataire du message du prophète Muhammad (saws) jusqu’à la fin des temps.

[19] Voir aussi : « Ce que le Messager vous donne, et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en, et craignez Allah car Allah est dur en punition. » (Coran 59 : 7) et aussi : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir le choix dans leurs affaires. Quiconque désobéit à Allah et à son Messager s’égare manifestement. » (Coran 33 : 36)

[20] Il s’agit de Muhammad (saws). Selon les oulémas, Dieu bénit le prophète (saws) en le mentionnant dans une assemblée d’anges les plus éminents alors que ces derniers prient Dieu de lui accorder Sa miséricorde.

[21] Invocation faite en position assise dans la deuxième unité de prière (rak’ah) musulmane : on y récite « paix sur toi, ô prophète, ainsi que la miséricorde de Dieu et Sa bénédiction »

[22] Dans un hadith compilé par Bukhari, il est dit que c’est une rivière du Paradis.

[23] Voir aussi : « Et quiconque désire une autre religion que l’islam, alors rien ne sera accepté de sa part et il sera dans l’au-delà parmi les perdants. » (Coran 3 : 85) Nous avons déjà dit qu’il s’agit de cet unique ISLAM qui est la religion à laquelle ont appelé tous les prophètes (paix sur eux) partout et de tout temps et notamment Abraham (paix sur lui) : « Lorsque son Seigneur lui dit : ‘Soumets-toi !’, il répondit : ‘Je me soumets au Seigneur des mondes !’ Ce fut là ce qu’Abraham recommanda à ses fils de même que Jacob : ”Ô mes fils ! Dieu a choisi pour vous cette Religion ; ne mourez donc point que vous ne soyez soumis. Etiez-vous donc témoins, quand Jacob à l’article de la mort eut dit à ses fils : ‘Qu’allez-vous adorer après moi ?’ Ils dirent : ‘Nous adorerons ton Dieu et le Dieu de tes pères : Abraham, Ismaël et Isaac, un Dieu Unique ! et nous Lui serons soumis !’ » (Coran 2 : 131-133). C’est le terme soumis « muslimûn » dans ces versets que la littérature occidentale traduit par musulmans semant quelque part la confusion en laissant penser que l’islam est seulement la religion de ceux et celles qui suivent le Coran et Muhammad (saws)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s