Skip to content

Méditations sur le jeûne des six jours de Shawwal : ne pas se suffire de l’obligataire – Imam Ahmad kanté

Paix sur vous

Méditations sur le jeûne des six jours de Shawwal : ne pas se suffire de l’obligataire

Dans un hadith qudsi célèbre, Allah (SWT) nous dit que Son serviteur ne s’approche de Lui par autre chose qu’il aime plus que l’accomplissement de Ses commandements « et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi au moyen des œuvres surérogatoires, jusqu’à ce que Je l’aime. Et lorsque Je l’aime, Je suis l’oreille par laquelle il entend, l’œil par lequel il voit, la main par laquelle il saisit, le pied par lequel il marche. Et s’il me demande, Je lui réponds, s’il cherche refuge auprès de Moi, Je le lui accorde… »

Ce hadith qudsi met en exergue l’incontournable accomplissement des commandements d’Allah (preuve que l’expression  » musulman non pratiquant » est nulle est non avenue en islam), mais aussi, de ce qui suscite Son amour, à savoir les actes d’adoration accomplis de façon volontaire (nafila).

C’est dans ce registre d’œuvres surérogatoires qu’il faut donc inscrire le jeûne des six jours de Shawwâl que le hadith nous recommande et qui équivaut au jeûne de l’année : les six jours comptant pour 60 jours si on considère qu’une bonne œuvre est récompensée par un facteur 10, au moins, donc 2 mois et les 30 jours pour 10 mois.

Dans une autre perspective, je me suis dit qu’on peut considérer que le jeûne est un hôte sublime dont il faut bien s’occuper et qu’il est beau et généreux d’accompagner au terme de son séjour chez nous.

Toutefois, il faut se méfier de toute attitude et comportement ostentatoires qui consistent à montrer par n’importe quel signe qu’on est en train de jeûner les six jours de Shawwâl et de se mettre à demander à autrui s’il est en train de jeûner !

Autant, Allah (SWT), est sensible à nos œuvres surérogatoires, autant Il réprouve l’ostentation que le prophète Muhammad (saws) a qualifié de « chirk asghar » (idolâtrie mineure) et dit qu’il la redoutait beaucoup pour sa Oumma.

wa Salam
Imam Ahmad kanté
Mosquée Point e
Dakar

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :