Skip to content

Éloge d’ibrâhîm (paix sur lui), l’ami d’Allah (SWT) – Imam Ahmad Kanté

Éloge d’ibrâhîm (paix sur lui), l’ami d’Allah[1] (SWT)

Ô Ibrahim, Prophète et Messager d’Allah (SWT) !

Paix sur toi qui a tourné le dos aux passions de la jeunesse pour te consacrer à la recherche méthodique du Créateur et Maître des cieux et de la terre.

Paix sur toi dont le peuple idolâtre a mentionné le nom car tout jeune, tu t’es attaqué à leurs fausses divinités érigées en statues.

Paix sur toi à qui Celui qui guide qui Il veut a fait don de la droiture.

Paix sur toi à qui le Créateur et Maitre des mondes a montré les « malakût »[2] des cieux et de la terre.

Paix sur toi qui a combattu sans relâche l’idolâtrie dont tu as démontré à ton peuple y compris ton père, la vanité et la fausseté, par des arguments irréfutables qui te sont venus du Créateur et Maitre des mondes, en vain. 

Paix sur toi qui n’a jamais renié ta foi ni ton appel au « Tawhid »[3] malgré l’hostilité de ton père et de ton peuple, même quand ils t’ont jeté dans le feu ardent préparé rien que pour te consumer.

Paix sur toi, pour qui, le Créateur et Maitre des cieux et de la terre a ordonné au feu tout ardent de devenir une fraicheur tout apaisante.

Paix sur toi qui a fait taire et rendu ridicule ce farfelu de roi qui se prenait pour une divinité.

Paix sur toi qui a quitté ta patrie et ta terre natale pour une émigration volontaire vers le Créateur des cieux et de la terre sans savoir où Il te conduira.

Paix sur toi qui a demandé pardon à Allah (SWT) pour ton père mais qui a fini par prendre ses distances avec lui vu qu’à pratiquer l’idolâtrie, il s’entêtait.  

Paix sur toi dont le Coran ne parle jamais comme d’un chrétien ou d’un juif, mais toujours comme d’un « hanif »[4] et d’un « muslim »[5], qui jamais n’a voulu faire partie des idolâtres qui trouvent au Dieu unique, Créateur des cieux et de la terre, des associés et partenaires. 

Paix sur toi que le Coran dit représenter à lui seul une « Oumma », une communauté de « « Tawhid ».

Paix sur toi qui, sur le chemin de l’émigration, a invoqué le Donateur suprême « ‘al wahhâb » afin qu’Il te fasse don d’une progéniture vertueuse, et qui a été exaucé à travers isma’îl (paix sur lui), ton premier né que le Coran a qualifié de « halîm »[6]

Paix sur toi qui était si généreux et bon envers tes hôtes et les étrangers de passage chez toi comme en témoigne ce veau rôti que tu as offert à des créatures à l’apparence humaine sans savoir que c’était des anges de passage pour aller détruire la cité de Loth (paix sur lui).

Paix sur toi à qui les anges qui se rendaient à la cité de Loth (paix sur lui) ont dit que sa vielle épouse et de surcroit stérile aura un enfant du nom de ishâq, que le Coran a qualifié de « ‘alîm »[7], et d’un petit fils appelé ya ‘qub[8] (paix sur eux).

Paix sur toi qui a signalé aux anges missionnés à la cité de Loth (paix sur lui) que ce dernier est un vertueux.

Paix sur toi qui, par un acte de foi hors du commun, a installé ton épouse et son nourrisson dans ce lieu désertique qui sera plus tard le lieu où tu (re)construira la Kaaba qu’Allah (SWT) te demandera de purifier ainsi que ses alentours de toute souillure et de tout acte d’idolâtrie aussi infime soit-il. 

Paix sur toi que le Créateur et Maitre des mondes a institué comme imam[9] de l’humanité pour être son guide et un exemple pour les croyants jusqu’à la fin des temps.

Paix sur toi qui a dit « oui, je me soumets en toute confiance au Maitre des mondes ».

Paix sur toi dont le Créateur et Maitre des mondes dit que seul un insensé refusera de s’inspirer de ta voie.

Paix sur toi qui a (re)construit la Maison d’Allah (SWT) avec l’aide de ton fils, le premier né, ismâ ‘îl (paix sur lui).

Paix sur toi à qui le Créateur et Maitre des mondes a ordonné de lancer un appel au Hajj tout en l’informant de la venue de pèlerins à pied, sur toute monture et des coins les plus reculés du monde, si ce n’est pas un miracle !  

Paix sur toi dont les empreintes de pied sont encore visibles à quelques mètres de la Kaaba, des milliers d’années après que tu as été manœuvre pour cette Maison d’Allah (SWT), la première à Lui être exclusivement dédiée sur terre.

Paix sur toi dont l’invocation exaucée a pris forme dans cette cité qui environne la Kaaba où les résidents notamment les Quraychites sont en sécurité depuis des siècles et des siècles et approvisionnés de fruits de toutes sortes et de partout dans le monde.

Paix sur toi dont l’invocation exaucée des siècles et des siècles après, est apparue en la personne du sceau des prophètes et dernier des messagers, Muhammad (saws), un de tes descendants de la filiation d’isma’îl (paix sur lui).

Paix et Bénédictions sur Muhammad, qui a eu pour mission de réciter les signes du Coran à l’humanité, de lui enseigner ce Livre, et de l’éduquer à la foi et à la vertu.

Paix sur toi dont, par la grâce d’Allah (SWT), le renom restera à jamais dans la mémoire de l’humanité après l’épreuve du sacrifice.

Paix sur toi qui a laissé ce sublime testament à tes enfants : « Allah a choisi pour vous l’islam comme religion, ne mourez qu’étant soumis »[10].

Paix sur toi à qui le sceau des prophètes (saws) et les croyants ont été enjoints dans le Coran de suivre la voie de foi, d’endurance et d’obéissance au Créateur et Maitre des mondes.

Paix sur toi dont la sublime posture de foi, d’endurance pieuse et de confiance a été récompensée par cette grâce d’Allah (SWT) qui a élu domicile dans ta descendance à travers « an-nubuwwa »[11], « al kitâb »[12], « al hikma »[13] et « al moulk »[14].

Paix sur toi pour qui les musulmans de tous les peuples et de partout dans monde, à travers la « salâtu ibrâhimiya »[15] dans leurs prières quotidiennes, ne cessent d’invoquer à jamais les bénédictions d’Allah (SWT).

 Paix sur toi de qui le sceau des prophètes, Muhammad (saws) dit : « je suis l’invocation (exaucée) d’ibrâhîm et la belle annonce de ‘isâ »[16].

Paix sur toi qui a été décrit par le Coran comme une personne reconnaissante envers le Donateur suprême pour les grâces de Lui reçues, aimant L’implorer, et toujours disposé à se repentir.

Paix sur toi si imbu des vertus d’humilité, de sollicitude, d’indulgence, d’endurance, d’obéissance aux commandements d’Allah (SWT), de fidélité et de respect des engagements.

Paix sur toi à qui le Créateur a demandé au sceau des prophètes et dernier messager Muhammad (saws), de suivre la « milla » (voie spirituelle).

Paix sur toi qui fait partie des « ulul ‘azmi minar rusul », ces cinq plus grands prophètes (paix sur eux).[17]

Paix sur toi que le Coran désigne aux croyants comme exemple à suivre ainsi que tes compagnons.

Paix sur toi qui a reçu la Parole du Créateur et Maitre des mondes sous forme de feuillets.

Du tréfonds de mon cœur, j’ai envie de t’envoyer mes salutations les plus dignes de ton statut et de prier le Créateur et Maître des mondes, Allah (SWT) de répandre à jamais Ses bénédictions sur toi et ta famille et de me donner la force de te prendre pour exemple de foi, d’endurance et de confiance en Lui.


[1] (Coran 2 : 125)

[2] Terme tiré du verset 6 de la sourate 75, difficile à rendre en français : royauté, mystère

[3] Le culte du Dieu unique

[4] Qui adore le Dieu unique

[5] Musulman : Qui croit au Dieu unique et se soumet à Ses commandements

[6] C’est traduit par magnanime, longanime, vertueux, (Coran 37 : 100)

[7] Savant, (Coran 

[8] (Coran 11 : 71)

[9] (Coran 2 : 124)

[10] (Coran 2 : 132)

[11] C’est ce qui a trait au statut de prophète

[12] Le Livre révélé

[13] La sagesse

[14] La royauté

[15] Prière qui est récitée lors du tachchahud en position assise et qui associe Ibrahim et Muhammad ainsi que leurs familles

[16] Hadith : « Je suis l’invocation de mon père ibrahim et ‘isâ fils de Maryam est le dernier à avoir annoncé ma venue » (ibn ‘asâkir)

[17] (Coran 42 : 13)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :